Le projet BIOGAZ : concilier l’agriculture, l’élevage et l’environnement

L’importance de l’élevage bovin dans la DIANA, surtout à Ambilobe, a conduit l’OSDRM à promouvoir dès 2015 les cultures fourragères pour l’alimentation des zébus en stabulation.

L’élevage en stabulation génère un double gain environnemental immédiat et mesurable : d’une part les zébus ne détruisent plus de pâturages ni les champs des voisins, et d’autre part le fumier est plus facilement récupérable et valorisable notamment pour la production de biogaz.

La biométhanisation offre aux ménages une énergie domestique accessible, le biogaz, tout en étant une alternative au bois de chauffe et au charbon dont la fabrication dévaste progressivement les forêts du Nord-Ouest, notamment la zone littorale de mangrove. Le digestat, sous-produit de cette biométhanisation, est aussi recyclable en tant que fertilisant naturel pour l’amélioration de la production agricole.

Le projet BIOGAZ Madagascar, mené en partenariat avec l’ONG ETC TERRA avec un financement conjoint de la Fondation Aga Khan et de COI-UE, poursuit ainsi un objectif triple : réduire les émissions de gaz à effet de serre, réduire la pression sur les forêts de la Région DIANA et améliorer les conditions de vie des ménages ruraux, en particulier des femmes.

Le projet s’inscrit dans une logique systémique d’intégration agriculture-élevage-environnement-énergie promue par l’OSDRM et prévoit sur 2 ans (2017-2019) la construction de 120 biodigesteurs et la diffusion de 500 foyers améliorés auprès de 620 ménages ruraux de la Région DIANA.